dimanche 17 juillet 2011

SEGOLENE ROYAL PRESIDENTE EN 2012




 
SEGOLENE ROYAL

« Le 14 juillet, c’est notre fête nationale, c’est la fête de la République, de nos trois valeurs, la liberté, l’égalité, la fraternité, et n’oublions jamais (…) que si nous sommes un peuple libre, c’est parce que justement des hommes et des femmes ont donné leur vie pour que nous (le) soyons », a fait valoir Ségolène  Royal.








Illuminati vous connaissez sûrement le terme. Il désigne l'organisation secrète des "Maîtres du monde". C'est ainsi que l'on désigne la secte à l'origine  du complot mondial destiné à nous asservir à leur dessein, à leur projet de domination sur les esprits. On est libre d'y croire ou de ne pas croire mais on ne peut nier la domination des puissances financières sur la marche du monde.


Dès notre plus jeune âge nous sommes conditionnés à la conquête matérielle, à la satisfaction individuelle de nos besoins propres. La société qui nous entoure nous conditionne à la vie qu'elle veut nous voir mener. Partout les publicités, les messages spirituels, les informations nous ramènent dans un même entonnoir mental, un même prisme de vue qui oblitèrent notre jugement sur le monde extérieur. Par exemple on nous dit que les banlieues sont dangereuses et les jeunes en survêtements sont des sauvages, barbares et terroristes. Quelle sera votre réaction lorsque vous serez confrontés à cet environnement? La peur sans aucun doute. Autre exemple on nous dit que le bonheur c'est l'ennui. Un monde sans violence, sans "mal" serait triste à mourir. Je pense tout au contraire qu'un monde véritablement fraternel nous ferait progresser beaucoup plus vite dans la connaissance et nous pourrions éradiquer énormément de malheurs, de misère, de souffrances dans le monde.


Ces idées forces qu'on nous inculquent comme être riche pour être heureux, ou travailler plus pour gagner plus, sont des conditionnements mentaux nous empêchant de nous réaliser pleinement en tant qu'être humain et donc de nous ouvrir aux autres. En rentrant d'une dure journée de travail on a qu'une envie c'est de visionner une émission de détente qu'elle soit abêtissante ou même vulgaire n'est pas le plus important. On a besoin d'oublier notre condition humaine. Nous sommes condamnés à travailler pour survivre? Qui a décrété cette vaste supercherie? Qui a décrété que nous étions sur terre pour souffrir et faire souffrir les autres? Pas moi en tout cas et je me refuse à m'insérer dans ce schéma mental. Je sais que ce n'est pas évident parce que je ne peux vivre dignement sans un minimum de confort matériel. C'est cette obligation qui m'oblige à rentrer dans ce jeu pervers qui a été décidé pour moi. A ma place.


Alors ségolène Royal en proposant la révolution démocratique participative, la dignité dans le travail et le respect humain rentre en contradiction avec les idées forces véhiculées par l'ordre mondial. Elle le fait naturellement et avec courage car elle sait qu'elle se heurte à tous les conformismes et à l'état naturel des choses que l'on veut immuable. Bien sûr pour les révolutionnaires jusqu'au-boutistes elle ne va pas assez loin, elle ne propose pas un autre système révolutionnaire, elle ne préconise pas que nous sortions de la domination de l'argent,... Certes. Mais elle induit l'étape d'après dans l'évolution de l'humanité. Cette étape qui doit être celle du respect retrouvé et revendiqué pour l'humanité et pour la vie dans son ensemble. Car c'est ce croisement entre les différentes formes de vie qui font la richesse, la beauté et la force de notre environnement. Toute forme de vie est utile et indispensable à d'autres.


La démocratie participative qu'elle revendique avec constance est l'outil de ce changement parce que l'on va incorporer dans la décision publique un contre-pouvoir citoyen aux lobbys financiers et de pouvoir qui dirigent les pays. Imaginer un instant qu'une décision soit remise en cause par le constat d'une association quelconque pourrait être destructeur et dangereux pour ces puissances. Il est donc interdit, inconcevable, que cela puisse un jour exister. C'est pourquoi toutes les puissances au pouvoir se liguent naturellement contre cette conception politique. On assiste à une union de tous les conservatismes de droite comme de gauche pour empêcher cet avènement citoyen car il pourrait remettre en cause les pouvoirs en place. Et comme ses conservatismes sont alliés aux puissances médiatiques on comprend mieux l'acharnement à la dénigrer.


C'est pour cette raison fondamentale que ségolène Royal déchaîne les passions. L'amour comme la haine. Elle représente l'anti-conformisme et donc une atteinte directe à ceux qui nous gouvernent et décident de notre existence pour nous. Ce sentiment est profondément ancré dans ses soutiens j'en suis persuadé même s'il est non-dit explicitement. Et dans le microcosme politique mondial il n'existe pas beaucoup d'autres figures politiques capable de remettre en cause le système. On s'est pris à rêver d'Obama mais les décisions qu'il prend et sa dépendance aux financiers n'incitent guère à l'espoir pour le futur. En tout cas il aura représenté cet espoir pour le monde. Un espoir considérable de changement pour plus d'humanité tout simplement. Et donc plus de fraternité. Un sentiment incompatible avec la marche du monde telle qu'elle est orchestrée mais que nous défendons avec force et détermination au côté de ségolène Royal et son équipe.

Aucun commentaire:

PHARRELL WILLIAMS