dimanche 9 octobre 2011

A L 'AUBE DU TROISIEME MILLENAIRE


QUI GENERE L' IMMIGRATION ET LE TERRORISME ?
Par Adriana Evangeliz


Quand l’Occident perd la mémoire...







Les deux fléaux contre lesquels nos gouvernements ont décidé de lutter avec acharnement et sans répit sont l’Immigration et le Terrorisme. Il est clair et net que l’un comme l’autre sont les créations de ceux-là même qui nous gouvernent.

L’article "L’attrait naturel des richesses" de Ahmed Zaki, en dit long sur la mentalité occidentale dont la courte mémoire n’est pas le moindre des défauts. Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet, oui beaucoup. La Gaule, par exemple, jusqu’en l’An 1000 de notre ère était incapable de construire quoi que ce soit qui ressemblat à un édifice représentatif de sa culture. Une horde de barbares venant de diverses contrées de l’Est ou du Nord, livrés à eux-mêmes et s’entretuant entre eux. Il a fallu que les premiers croisés partent en Orient pour y découvrir tant les chiffres arabes que les raffinements d’une civilisation qui ne leur avaient même pas effleuré l’esprit tellement ils étaient incultes et ignorants des autres peuples beaucoup plus évolués qu’eux de par le monde.

Les premières cathédrales dignes de ce nom ne purent être construites que grâce à l’apport de l’architecture orientale. Mais dès le départ, au lieu de respecter l’autre dans son propre pays, les seigneurs de guerre occidentaux pratiquèrent le pillage et s’emparèrent, sans états d’âme, de ce qui ne leur appartenait pas, massacrant les peuples civilisateurs et les forçant à adopter des croyances qui n’étaient pas les leurs. Les pays Arabes et d’Afrique portent à jamais les stigmates de ce brigandage colonisateur. Prendre, toujours prendre et ne rien donner en échange si ce n’est le malheur, les drames et les larmes.

Mille ans ont passé mais rien n’a changé. Les populations exsangues tant africaines que du Maghreb ne connaissent que famine et misère tandis que leurs gouvernants corrompus par les élites occidentales remplissent bien leur panse et leurs coffres en se foutant pas mal de la misère du Peuple. Et les Peuples affamés rêvent... ils rêvent de cet eldorado de France et d’ailleurs où les gens sont sensés pouvoir manger à leur faim. Ils n’ignorent pas non plus que si l’Occident est riche aujourd’hui c’est parce qu’il les a pillés, eux hier, en les laissant démunis de tout mais surtout de l’essentiel. Car le boire et le manger ne sont-ils pas les deux premières nécessités auxquelles l’Être humain ne peut se soustraire sans y laisser la vie ?

Alors quoi de plus normal que de vouloir chercher ailleurs ce que l’on n’a plus chez soi parce que des impudents sans conscience et sans coeur vous ont tout volé ? Pourquoi ne pas se dire après tout "J’ai bien le droit moi aussi d’essayer de vivre comme ceux qui n’ont pas eu honte de s’enrichir sur notre dos ?" mais l’oubli est une denrée récurrente chez les élites qui nous dirigent. Pour remercier les populations spolliées, on leur contruit des barrières, des frontières, des murs électrifiés ou bardées de sentinelles armées pour les empêcher d’échapper à leur fatal destin tracé par ceux-là mêmes qui continuent de les traiter en quantités négligeables. Voilà le monde où nous vivons... en se repaissant de lois où il est écrit"Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit", nos dictateurs de conscience nous abreuvent de mots dont ils ont oublié le sens profond, s’ils ne l’ont jamais su d’ailleurs. D’autant qu’aux alentours de 1789, ces beaux principes furent aussi véhiculés outre-atlantique et que ce sont nos frères indiens qui firent les frais de cette belle rhétorique...

A l’aube du troisième millénaire, les teneurs de rênes de notre planète nous ont inventé deux fléaux terribles : l’Immigration et le Terrorisme. Mais leur courte vue, leurs calculs mesquins et leur inextinguible soif de Pouvoir leur font oublier qu’ils sont eux-mêmes les créateurs de ces calamités. Il est un proverbe bien français qui dit : "Ventre affamé n’a point d’oreille"... Pouvons-nous penser que les gens bien nourris aient envie de quitter leur pays ? Lorsque l’on accule les gens à la misère, n’est-il pas légitime qu’ils aillent chercher ailleurs ce qu’ils n’ont pas chez eux ? Nos dirigeants manqueraient-ils d’intelligence au point de ne pas comprendre que la misère est génératrice d’un lot incalculables de soit-disants méfaits ? C’est sans compter les guerres perpétrées dans certaines contrées sous de fallacieux prétextes mais dont le but principal est encore et toujours la spolliation et la colonisation. Qui ne rêve pas de s’évader de sa contrée lorsqu’elle est envahie par des armées étrangères ? Quelles solutions ont les irakiens ou les palestiniens, par exemple ? Nous n’en voyons que trois : la soumission, l’évasion ou la rébellion. Or l’évasion se traduit par l’immigration et la rébellion par "le terrorisme". L’une étant sévèrement réprimée et l’autre impitoyablement condamnée.

Nous nous trouvons-là dans une situation anachronique où les opprimés se trouvent criminalisés parce qu’ils défendent leurs droits les plus élémentaires. Ils seraient peut-être grand temps d’ouvrir les yeux sur ce que sont en train d’instaurer les individus régnant sur notre monde. En aucun cas, le vrai criminel ne peut être le Peuple qui demande simplement à manger à sa faim ou celui qui cherche à se débarrasser d’un occupant vampire.

http://annonces.ebay.fr/viewad/Magnifiques-Photographies-de-Suisse-/5041871695
De: Pierre-André Doriot

Aucun commentaire:

PHARRELL WILLIAMS