mercredi 6 avril 2016

LA ZONE 51 EXISTE

Le film "Independence Day" (Roland Emmerich, 1996) se déroule en partie dans une reconstitution de la Zone 51.


La Zone 51 existe, c'est la CIA qui le dit!

 

La mystérieuse base militaire au centre des théories les plus folles sur les contacts avec les extraterrestres, notamment, existe bel et bien au Nevada.

 

http://3.bp.blogspot.com/-SpbTXp_rn6E/U4TrdBSbjMI/AAAAAAAAhk4/_E_2x1iSMbA/s1600/Untitled+24.001.jpgFox Mulder, l'infatigable chasseur de soucoupes volantes de la série X-Files, avait au moins raison sur un point : l'armée américaine dispose d'une mystérieuse base d'essais au coeur du désert du Nevada. Ou plutôt, d'une base désormais officielle, puisque son existence vient d'être reconnue par la CIA. L'agence centrale de renseignements américaine a déclassifié jeudi un document sur son avion-espion U-2 (qui avait été au coeur de la crise des missiles de Cuba en 1962), dans lequel figurent plusieurs références au lieu où l'avion a effectué ses premiers essais. Il y a même une carte des installations !

La Zone 51 est située, comme le supposaient les spécialistes, à 200 kilomètres au nord-ouest de Las Vegas, dans une zone désertique, non loin d'un lac asséché. L'accès aux alentours est de plus en plus réglementé, difficile donc d'avoir des informations fiables. Mais l'installation disposerait aujourd'hui de plusieurs pistes opérationnelles, flanquées d'un important complexe de soutien, en développement constant. Selon les théories plus ou moins fantaisistes des chasseurs d'ovnis, la base aurait notamment accueilli un vaisseau spatial accidenté à Roswell en 1947, à des fins de rétro-ingénierie. Elle serait le siège d'une unité spéciale chargé d'établir ou d'entretenir le contact avec des civilisations extraterrestres. Ces thèses sont largement utilisées par le cinéma et les auteurs de séries, dans Independence Day ou X-Files, par exemple.
 
Sur un plan plus terre-à-terre, si l'on peut dire, la base aurait surtout servi à effectuer les essais des aéronefs les plus secrets de l'armée américaine. Parmi eux, l'avion-espion U-2, c'est désormais sûr, mais aussi les avions furtifs F-117, B-2, F-22, F-35 ou encore l'hypothétique projet Aurora. La Zone 51 aurait aussi servi à étudier plusieurs avions russes durant la guerre froide, dont ceux des pilotes qui sont passés à l'Ouest.  

Image: Boeing"Dans la culture populaire, la Zone 51 est synonyme de secret d'État", relève CNN. "Nombreux sont ceux qui pensent que la base recèle la réponse à l'une des questions les plus importantes de l'humanité : Sommes-nous seuls dans l'univers ?" poursuit la chaîne américaine. L'aveu de la CIA est plus symbolique qu'autre chose : l'existence de la base était largement connue, et une simple recherche sur un service de cartographie en ligne permettait de voir une photo aérienne des installations. Et puis, si la CIA en parle, c'est peut-être qu'une autre base a pris le relais. C'est bien connu, la vérité est ailleurs...



VIDEO : AVIONS FURTIFS TOP SECRET

 
 
  ZONE 51

 

Situé dans un espace aérien strictement interdit appelé "Dreamland" (le pays des rêves), la zone 51 est une base connue aussi sous le nom de "Groom Lake" (du nom du lac asséché où s'est installée la base), absente de toute carte, elle est organisée autour de ses deux pistes et de ses installations techniques. La firme EGetG, spécialiste dans l'organisation de recherches de pointe est responsable d'une grande partie de la sécurité extérieure de la zone 51 et du transfert des employés extérieurs par avion.

 
L'accès à la zone 51 est interdit. Des panneaux placés à ces limites indiquent que l'utilisation de la force armée est autorisée contre tout intrus.
 
La zone 6113 est une zone militaire qui serait située en Alaska et que le secret qui continue d'entourer la zone 51 ne serait maintenu que pour induire en erreur les curieux.

Zone 51 de la taille de la Suisse, à environ 190 kilomètres au nord-ouest de Las Vegas, dans le désert du Nevada,elle n'apparait sur aucune carte officielle et pourtant des montagnes ,une immense piste d'envol de 9,5Km ,des bâtiments,des hangars,des mouvements militaires sont bien présent

Nous sommes sur le territoire de la Nellis Air Force Range et du site nucléaire du Nevada,L'accès à cette zone est interdite. elle fut établie en 1954 pour servir de base secrète à la Lockheed Aircraft Corporation,qui mettait alors au point des avions-espions pour le compte de la CIA et du Pentagone Le bombardier furtif Stealth fut testé sur cette base.


Des panneaux indiquent que l'utilisation de la force armée est autorisée à l'encontre des intrus,. Son espace aérien est le plus inviolable des États-Unis.

L'US Aire Force a reconnu sont 'existence en 1994

Certains avancent l'hypothèse que des projets étudiés sur cette base ne seraient pas d'origine terrienne , les employés ne seraient pas uniquement d'origine américaine une partie serait extraterrestre.

C'est sur un plateau de télévision, en mai 1989 que Bob Lazar fit cette déclaration il occupait un poste de scientifique sur la base depuis cinq mois.Il révéla que le gouvernement américain y conduisait un programme d'examen de neuf soucoupes volantes et tentait d'adapter la technologie extraterrestre sur ses propres appareils .Quand cet homme déclara l'endroit exact ou se trouvait ces engins, c'est a dire le site ultra secret "S4", situé à l'intérieur de la Zone 51, près du Lac Papoose ,les autorités américaines montrèrent un embarras évident .

Selon Lazar, le S4 était un vaste complexe souterrain occupant la surface d'une chaîne de montagne . Sur les appareils Il n'y a pas de joint physique, pas de boulons, ni soudure, ni rivets visible .Les objets présentaient une sorte de bord arrondi, comme s'ils avaient été moulé dans la cire,pourvus de hublots, de voûtes et de tout petits sièges hauts de 30 cm.

George Knapp, qui interviewa Lazar à la télévision affirme qu'une douzaine de personnes ayant dirigé plusieurs programmes militaires de grande ampleur à la base 51, se sont manifestées pour compléter et étayer les propos de lazar,en indiquant que les autorités disposent d'extraterrestres et de leur technologie depuis les années 50.

L'écrivain Jim Goodall affirme lui, qu'au moins huit programmes de vols spatiaux sont en cours sur la Zone 51.Ces Black Programs projets,ultrasecrets qui incluent des essais d'avions-sondes sans pilotes dont la vitesse et la maniabilité pourraient faire croire qu'il s'agit de soucoupes volantes.

Les propos de chacun laisse place au doute ,la zone 51 est elle un base d'essai militaire ultra secrète d'avion de nouvelle génération dit furtif ou une base d'expérimentation et d'analyse d'une technologie extra terrestre?

De nombreux journalistes, d'ufologues et militaires se posent la même question ,mais n'ont toujours pas la réponse. La base 51 est sujet à de nombreuses polémiques ,ce site militaire devient la cible de plusieurs ufologues Américain et étranger,ainsi que d'hommes d'états .Un jour La vérité finira par être dévoilée.



Aucun commentaire:

LOVE