mercredi 6 mai 2015

L' ESCLAVAGE


L'ENFER OU LE PARADIS ?

Aucune nation sur cette planète ne peut se permettre de diminuer le pouvoir d'une autre nation. Aucune guerre n'a jamais apporté autre chose que la guerre

Il existe beaucoup de matériaux de type discursif traitant de la question de savoir si oui ou non l'homme va aller au ciel ou en enfer. Il y a eu également de nombreuses tentatives pour mettre dans ses mains une sorte de carte routière qui puisse le mener dans l'un ou l'autre de ces endroits. Mais la question -clé n'a jamais été posée : Y a-t-il un ciel ? Y a-t-il un enfer ?

Imaginez la déception de quelqu'un qui casse sa pipe, convaincu d'avoir mené une vie exemplaire, qui se prépare à frapper à la porte et n'arrive pas à trouver l'entrée du paradis. Il se sentirait plutôt perdu. De même que vous, si on vous demandait de vous rendre à Trifouillis-les-Oies, et que personne n'ait jamais construit de ville portant ce nom. Mais le fait qu'un individu n'arrive pas à trouver Trifouillis-les-Oies n'est pas une raison pour qu'il croie qu'il ait tort. La question est : cette ville existe-t-elle ?

Ces cartes routières qu'on a données à lire à l'homme contenaient toutes une entourloupe. Elle comportait une entourloupe - elles étaient destinées à le rendre bon pour le bénéfice de quelqu'un d'autre, pas pour le sien. C'est là mon opinion et elle vaut ce qu'elle vaut. Le faire produire pour le compte de quelqu'un d'autre - pas pour son propre compte.

Toutes ces cartes routières ont été écrites sur la base de l'idée erronée selon laquelle il faut avoir des esclaves ! Et j'ai vu des esclaves ça et là, mais je n'ai jamais trouvé qu'ils faisaient quoi que ce soit si ce n'est causer des ennuis. L'homme ne peut pas se permettre l'esclavage.

Ce n'est même pas la question de savoir si l'esclavage est bon ou mauvais, si c'est quelque chose d'ésotérique ou contraire à la proclamation de l'affranchissement des esclaves aux Etats-Unis, selon le 24eme ou le 29eme amendement ou je ne sais plus lequel au juste. Là n'est pas la question.

La question est, les gens peuvent-ils se permettre d'avoir des esclaves dans leur entourage ? Au niveau national, une nation peut-elle se permettre d'avoir un voisin pauvre et meurtri ? Non. Une nation peut-elle se permettre de ruiner le gouvernement d'une autre nation ? Non.

Juste en passant, pour illustrer ceci, regardez la Révolution française. Le gouvernement stable de la France a été renversé ; ses voisins l'ont gardé en pleine agitation en lui déclarant la guerre, en exerçant sur lui des pressions, etc. Il en a résulté une vaste guerre mondiale à la fin du dix-huitième siècle. Lorsque la France a commencé à devenir incontrôlable, aucun de ses voisins, ni l'Angleterre, ni les autres, n'ont tendu la main et dit :  << Remettons-là sur pied. Rétablissons ses structures de contrôle de façon à obtenir un exercice plus équitable du pouvoir au sein du gouvernement de la France. >>  Ils ne l'ont pas fait, et en conséquence ils ont dû vivre avec un voisin psychotique pendant quinze ou vingt ans. Il provoquait des guerres de tous les côtés. Deux générations d'hommes adultes en Europe ont été dévorés dans les flammes de l'hystérie incontrôlée de la France.

En outre, la France elle-même fut dévorée parce qu'elle avait fondé son économie sur une sorte d'esclavage. Et les autres nations tout autour observaient sans sourciller cet état d'esclavage féodal se perpétuer indéfiniment, et regardaient l'homme se faire piétiner dans la boue et dans la poussière. Elles en payèrent le prix au bout d'un temps.

Aucune nation sur cette planète ne peut se permettre de diminuer le pouvoir d'une autre nation. Aucune guerre n'a jamais apporté autre chose que la guerre. Et à chaque fois que vous diminuez le contrôle d'un autre être humain par rapport à lui-même et à son environnement, il se passe la même chose. Vous obtenez quelqu'un à côté duquel vous ne pouvez pas vivre.

Et qu'est-ce que l'esclavage si ce n'est le fait de remplacer la zone de contrôle correcte par une autre. On prend un être humain qui devrait être capable de se contrôler ainsi que son environnement, on lui met des chaînes et on lui dit que dorénavant il est totalement contrôlé !  Et il ne doit plus respirer ou cracher sans une sorte d'autorisation gouvernementale. Et on dit :  << Ah, c'est comme ça qu'il faut s'y prendre. C'est comme ça qu'on obtient une civilisation. >>

Oh non, ce n'est pas vrai. C'est comme ça qu'on obtient le chaos !  Et l'homme ne peut pas se permettre l'esclavage. Il ne peut pas se permettre la servitude. Il ne peut pas se permettre de mettre son prochain en morceau s'il désire vivre quelque sorte de vie que ce soit.

Il n'y a rien qui cloche dans le monde aujourd'hui si ce n'est que le monde croit que la servitude et l'esclavage sont des méthodes pour posséder. Non, c'est une chose très simple. C'est une situation très simple. Regardons quelle influence ces idées ont eue sur le sujet tout entier de l'étude du mental ... une étude qui nous vient de Chaldée (région de l'ancienne Babylone, ancien empire d'Asie du sud-ouest dans ce qui est maintenant l'Irak qui a prospéré de 2100 à 538 avant J.-C.)  Une étude qui a traversé tous les âges de l'Asie.

Chaque fois que quelqu'un arrivait avec une petite idée contenant quelque notion de ce dont il était réellement question, il y avait toujours quelqu'un là prêt à se saisir de cette petite idée et à s'en servir sur quelqu'un d'autre en tant que mécanisme de contrôle, et ceci au profit de l'esclavage et non de l'homme.

En d'autres termes, quelqu'un essayait de regarder la chose, et l'instant d'après vous saviez que tout ce qui avait été découvert serait utilisé pour faire des esclaves. 

 La société, toujours plus avide de dominer davantage de gens, substitue la religion à l'esprit, le corps à l'âme, l'identité à l'individu, et la science et les données à la vérité. Dans cette direction résident la folie, un esclavage croissant, moins de savoir, plus de pénurie et moins de société. LRH/BSU

Aucun commentaire:

Follow Your Own Star

Suivez votre propre étoile!