vendredi 14 janvier 2011

MESSAGES ADRESSES A LA PRESSE SUISSE




LA LIBERTE POUR L'HOMME NE VEUT PAS DIRE LA LIBERTE DE NUIRE A L'HOMME.


LIBERTE D'EXPRESSION NE SIGNIFIE PAS LIBERTE DE NUIRE EN REPENDANT DES MENSONGES.


NOTE POUR LA PRESSE

Montreux, le 20 janvier 2011

Note: A l'attention de Mme S. A.

Madame,
A propos de l'affaire Doriot:

Dans votre dernière rubrique parue dans << 24heures >> d'aujourd'hui, vous écrivez le nom
de Jean-Claude Doriot et ceci sans son aval!
En plus vous écrivez << condamné pour acceptation d'un avantage >>.

Comme vous le savez, Mr. Doriot n'est plus un homme publique!
Il bénéficie d'un statut de simple citoyen et son jugement est contesté. Il fera d'ailleurs certainement l'objet d'un recours devant
le Tribunal Fédéral.

Dès lors, nous vous prions instamment, de respecter la loi et la déontologie journalistique de votre profession.

A cet effet, nous avons publié une note à l'attention des médias sur notre blog: http://doriot-univers.blogspot.com/

Merci d'en prendre bonne note.

Comité Ethique Droits humains (CEDH)


MONTREUX  
                                                                
A propos de l'affaire Doriot, nous informons les médias que dans le cadre de cette affaire, nous tolérons les articles ou les émissions télé, ou radio
concernant 


Mr Doriot, uniquement si son intégrité est respectée!

Par contre nous ne sommes pas d'accord qu'il y ait systématiquement des rappels sur une condamnation pour un avantage considéré comme une sorte de corruption.

Ceci est fait d'une manière consciente ou non, mais
l'opinion publique est tronquée! Elle oublie que la principale affaire a été blanchi par le tribunal de Vevey !

Le prêt sans intérêts est venu se greffer sur ce jugement, non fondé sur des preuves mais sur des indices, qui d'ailleurs fera l'objet d'un recours devant le Tribunal Fédéral.

Dés lors, nous invitons scrupuleusement la presse à ne plus faire mention dans le journal télévisé ou écrit, ainsi que la radio, de cet état de fait ! 


Ceci pourrait être jugé comme harcèlement et dénoncé à toute autorité compétente. CEDH






Une entreprise de domination d'une certaine ampleur a ètè perpétrée dès le début de l'affaire Doriot en 2008. II a été affirmé avec beaucoup d'autorité que tout ce que cet homme avançait pour sa défense était faux. Cela visait, consciemment ou non, à paralyser davantage sa crédibilité et à detruire la rèputation d'un homme!

Rappelons que la dénonciatrice l'ex-petite amie, n'a pas apporté de preuves dans cette sinistre affaire!

 

 JEAN-CLAUDE DORIOT JE NE SUIS PAS CET HOMME ! 
 LIEN LE REGIONAL : http://www.leregional.ch/index.php?id=6&uidarticle=4180


Vos commentaires sont les bienvenus!
(Les commentaires injurieux,insolents ne sont pas publiés)

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Mettre la Presse à sa place est nécessaire!!
Elle qui est championne des controverses ne peut pas au titre de la liberté d'expression détruire des vies!

jean a dit…

Il y a de quoi tourner un film!
J'irai le voir au cinéma.

Louis a dit…

On n'a jamais vu en Suisse,un procès ou du fait qu'on ne trouve rien sur ce qui devait être la grosse affaire, venir avec un petit prêt sans intérêts ridicule et une condamnation extrême,à titre d'exemple!

Anonyme a dit…

Bravo pour votre courage !

Vous êtes définitivement un Monte Christo Moderne.

J. Jacquemet, Montreux.

P.B a dit…

Bravo pour ce Blog!
Je l'ai publié partout autour de moi. Ceux qui pense qu'il serait préférable de passer à autre chose, je répond non, tant que cette affaire n'a pas livré toute la vérité.

CEDH a dit…

Par ce biai, nous profitons de remercier toutes les personnes qui dans le monde nous ont témoigné leur soutien.
Ce blog remporte un véritable succès!
Nous vous tiendrons informé pour la suite des événements.

CEDH/MONTREUX

N.J.,Montreux a dit…

Bonjour,
Il y a des explications claires qui nous aide à comprendre les dessous de cette affaire!
Bravo!!

CEDH a dit…

Montreux, le 20 janvier 2011

Note: A l'attention de Mme Stéphanie Arboit journaliste:

Madame,

A propos de l'affaire Doriot:

Dans votre dernière rubrique parue dans << 24heures >> d'aujourd'hui, vous écrivez le nom
de Jean-Claude Doriot et ceci sans son aval!
En plus vous écrivez << condamné pour acceptation d'un avantage >>.

Comme vous le savez, Mr. Doriot n'est plus un homme publique!
Il bénéficie d'un statut de simple citoyen et son jugement est contesté. Il fera d'ailleurs certainement l'objet d'un recours devant
le Tribunal Fédéral.

Dès lors, nous vous prions instamment, de respecter la loi et la déontologie journalistique de votre profession.

A cet effet, nous avons publié une note à l'attention des médias sur notre blog: http://doriot-univers.blogspot.com/

Merci d'en prendre bonne note.

Comité Ethique Droits humains (CEDH)

SELFIE