vendredi 5 décembre 2014

LES RELATIONS PUBLIQUES...



... MAIS COMMENT FACILITER LES RELATIONS PUBLIQUES , OU RELATIONS HUMAINES ?




LES BONNES MANIERES

Comment faire pour qu'un programme soit accepté!

La technologie des relations publiques vous aide à créer un monde meilleur

Il y a un autre élément concernant les relations publiques qui est souvent négligé et auquel on donne bien trop peu d'importance mais qui, lorsqu'il est correctement appliqué, peut constituer une base solide pour un succès dans ses relations avec les autres.

La procédure originale développée par l'homme pour faciliter les relations humaines était  <<  les bonnes manières >>.

Divers autres termes décrivant cette procédure sont la politesse, la bienséance, les formalités, l'étiquette, les convenances, la courtoisies, la délicatesse, la distinction, la culture, la civilité, la dignité et le respect.

Même les cultures les plus primitives avaient des rituel de relations humaines hautement développés. Une étude de vingt et une différentes races primitives révèle que les formalités qui accompagnaient leurs relations interpersonnelles, intertribales et interraciales étaient assez impressionnantes.

Dans toutes les races, les  <<  mauvaises manières  >> sont condamnées.

Ceux qui ont de  <<  mauvaises manières >> sont rejetés.

Donc la principale technologie des relations publiques étaient  <<  les manières  >>.

C'est la raison pour laquelle une personne ou un groupe qui applique les techniques des relations publiques, mais qui n'est pas exercé et ne maîtrise pas les manières acceptées comme  << bonnes >>  par ceux qui sont contactés, échouera. Une telle personne ou un tel groupe peut connaître toute la technologie du PR (relation publique) et cependant échouer misérablement par le fait qu'il <<  montre de mauvaises manières  >>.

Les  << bonnes manières >>  se résument à:

a)  accorder de l'importance à l'autre personne et

b)  utiliser le cycle de communication réciproque.

Lorsqu'on à affaire à des gens, il est impossible de faire passer ses idées et de gagner une acceptation quelconque sans un cycle de communication réciproque.

Par  << cycle >>,  on entend un espace de temps avec un commencement et une fin. Dans un cycle de communication, nous avons une personne émettant une communication vers une seconde personne qui reçoit la communication, la comprend et y accuse réception, finissant ainsi le cycle. Dans un cycle de communication réciproque, la seconde personne origine maintenant une communication à la première personne, qui la reçoit, la comprend et y accuse réception. En d'autres termes, le cycle de communication réciproque est un cycle normal de communication entre deux personne. Ce n'est pas un cycle de communication réciproque si l'une ou l'autre des personnes manque, à son tour, d'originer une communication lorsqu'elle le doit.

Quels que soient les gestes ou les rituels, ces deux facteurs - accorder de l'importance à l'autre personne, et utiliser le cycle de communication réciproque - sont présent. De ce fait, une personne les violant se trouvera, elle et son programme rejetés.

L'arrogance et la force gagnent peut-être la domination et le contrôle, mais ne gagneront jamais l'acceptation et le respect.

Malgré toute leur  << technologie mentale >>,  les psychiatres ou les psychologues ne pourront jamais gagner les applaudissements ou la bienveillance générale parce que a) ils sont personnellement incroyablement arrogants, b) ils ont un mépris cinglant pour les autres ( << l'homme est un animal >>, les gens sont tous des malades mentaux >>, etc.

Ils n'ont simplement pas de  << bonnes manières >>; c'est-à-dire : a) ils ne considèrent pas les autres ou ne leur donnent pas un sentiment d'importance et b) ils sont totalement étrangers à un cycle de communication.

LE PR QUI A DU SUCCES

Toutes relations publiques efficaces sont donc construites sur la base solide des bonnes manières, car celles-ci sont la première technologie développée afin de faciliter les relations humaines.

Les bonnes manières sont plus largement connues et respectées que la technologie des relations publiques. De ce fait, aucune technologie de relations publiques n'aura de succès si cet élément est omis.

Traiter de haut de  << simples gardes >>  comme étant indignes de son attention alors qu'on essaye d'établir un contact avec leur chef, peut être fatal. Qui est-ce qui parle à leur chef ? Ces << simples gardes >>.

Convenir d'un rendez-vous et ne pas le tenir, émettre une invitation trop tard pour qu'elle puisse être acceptée, ne pas offrir à boire et à manger, ne pas se lever lorsqu'une dame ou un homme important entre, traiter ses subordonnés comme des laquais en public, élever la voix en public, interrompre ce que quelqu'un d'autres est en train de dire afin de  << faire quelque chose d'important  >>, ne pas dire merci ou bonne nuit sont autant de  << mauvaises manières >>. Les gens qui font cela ou un millier d'autres impolitesses sont mentalement rejetés par ceux avec qui ils entrent en contact.

Parce que les relations publiques sont basées sur l'acceptation, les mauvaises manières les font complètement échouer.

Afin d'appliquer les technologies de PR avec succès une personne doit avoir des bonnes manières.

Ceci n'est pas difficile. La personne doit évaluer son attitude envers les autres et la corriger. Sont-ils individuellement importants ? Et ensuite elle doit avoir son cycle de communication réciproque tellement parfait et naturel qu'il n'est jamais remarqué.

Munie de ces deux choses, une personne peut maintenant apprendre les parties du rituel qui vont constituer la procédure des  << bonnes manières >>  dans le groupe avec lequel elle est associée.

Ensuite, en utilisant correctement la technologie des relations publiques, elle aura du succès avec le PR.

IMPORTANCE

Vous n'avez aucune idée à quel point les gens sont importants. Il y a une proportion inversée - ceux qui se trouvent en bas de l'échelle se sentent beaucoup plus importants que ceux qui sont au sommet, qui sont importants. Le concept de ce qu'une femme de ménage a de sa propre importance est bien plus grand que celui d'un directeur général en pleine réussite ! 

Les gens sont irrités par ceux qui ne leur accordent pas d'importance. Une partie cruciale  << des bonnes manières >>  est d'accorder de l'importance aux autres gens. Voir et reconnaître l'existence des gens, c'est leur accorder de l'importance.

Ignorez les gens à vos risques et périls.

La flatterie n'est pas très utile et elle est souvent suspecte car elle ne vient pas d'une conviction sincère ; sa fausseté est détectée par tous à l'exception de l'imbécile.

L'importance d'une personne devient réelle pour elle lorsqu'on lui montre du respect, ou simplement quand on lui fait voir qu'elle est visible et acceptable.

Voir et reconnaître la présence de quelqu'un revient à lui accorder de l'importance.

Le fait de connaître son nom et ses relations, détermine également son importance.

Revendiquer sa propre importance est à peu près aussi bienvenu qu'un chat mort à un mariage.

Les gens ont de la valeur et de l'importance. Grands ou petits, ils sont importants.

Si vous savez cela, vous êtes à mi-chemin des bonnes manières.

Ainsi, les relations publiques peuvent avoir lieu.

COMMUNICATION

Le cycle de communication réciproque est plus important que son contenu.

Le contenu de la communication, le message qui doit être transmis à une ou plusieurs personnes, est secondaire face au cycle de communication réciproque lui-même.

La communication existe pour qu'on y réponde ou qu'on l'utilise.

La communication, avec le cycle de communication présent en premier lieu, doit exister avant de transporter un message.

Les messages ne peuvent pas être transmis s'il n'y a pas de ligne de communication. La ligne ou la route sur laquelle la communication s'achemine d'une personne vers une autre doit exister.

La publicité viole cela constamment.  << Achetez les haricots Machin! >>  est lancé dans le vide. D'autres éléments doivent établir la ligne. Et cette ligne doit être établie de telle sorte qu'une réponse soit obtenue, que ce soit par l'utilisation, par l'achat ou par une réaction.

Un exemple intéressant est celui d'un vendeur qui sans préambule ni raison a écrit à des gens et leur a dit d'acheter un produit de plusieurs milliers de dollars sans leur donner une explication quelconque sur son utilité ou sa valeur. Pas de réponse. Pas de ligne de communication. Il écrivait à un nom, sans s'adresser vraiment à une personne.

Dans les relations sociales, un cycle de communication doit être établi pour que l'orateur puisse être accepté. Alors seulement, quelqu'un pourrait faire passer un message.

Les bonnes manières exigent un cycle de communication réciproque. Ceci s'applique également aux lettres sociales et aux appels téléphoniques.

Et cela, on comprend le principe de  << souhaiter la bonne nuit à l'hôtesse en partant >>.

On doit réellement comprendre le cycle de communication réciproque pour vraiment avoir de bonnes manières.

Sans un cycle de communication réciproque, les relations publiques ne valent rien.

RITUELS

Si le rituel de conférence des Indiens américains était si exact et complexe, si un millier d'autres races primitives ont une conduite sociale précise et des façons particulières de s'adresser à quelqu'un, alors ce n'est pas trop que de demander à l'homme moderne d'avoir aussi de bonnes manières.

Mais  << les bonnes manières >>  sont moins évidentes en ce moment qu'elles l'étaient à un moment donné. Cela vient du mélange d'un grand nombre de races et de coutumes qui a favorisé la destruction des modèles de rituels qui étaient bien installés dans les petites unités.

Nous sommes apparemment dans une période ou les manières sont très relâchées.

Ceci n'est pas une excuse pour avoir de mauvaises manières.

On peut avoir d'excellentes manières en observant simplement :

a.  L'importance des gens ;

b.  Le cycle de communication réciproque;

c.  Les rituels locaux considérés comme une conduite acceptable.

Ce sont les premières choses essentielles qu'une personne appliquant la technologie de PR doit posséder.

Sur cette base, on peut construire une présence de relations publiques acceptable, qui va conduire au succès.


On peut avoir une influence sur l'ensemble de la communauté avec la technologie des relations publiques.

Un sondage fait sur un nombre suffisant de membres du public...

... révèle leurs véritables préoccupations.

Un programme qui promeut les buts d'un groupe et qui ensuite lui gagne le soutien de la communauté, peut alors être mis au point.


Il en résulte plus de coopération avec les actions qui améliorent les condition dans la société et le monde.

Aucun commentaire:

WELCOME SOON

BIENVENUE A BIENTOT W ELCOME SOON INSTAGRAM PIERRE-ANDRE DORIOT fotodistraction   Site Internet:  padoriot.w...