Accéder au contenu principal

ART NUMERIQUE ET VAN GOGH

L'art numérique désigne un ensemble varié de catégories de création utilisant les spécificités du langage numérique1. Il s'est développé comme genre artistique depuis le début des années 1960.

Portée par la puissance de calcul de l'ordinateur et le développement d'interfaces électroniques autorisant une interaction entre le sujet humain, le programme et le résultat de cette rencontre, la création numérique s'est considérablement développée en déclinant des catégories artistiques déjà bien identifiées. En effet, des sous-catégories spécifiques telles que la « réalité virtuelle », la « réalité augmentée », « l’art audiovisuel », « l’art génératif », ou encore « l’art interactif » viennent compléter les désignations techniques du Net-art, de la photographie numérique ou de l'art robotique.

Soulignant la nécessité de construire un dialogue entre les médias traditionnels (peinture, sculpture, dessin) et les nouveaux médias, qui se sont tournés le dos abusivement, Hervé Fischer a proposé d'explorer ce que pourraient être les « beaux-arts numériques ».

De nombreux festivals, expositions et événements présentent les arts numériques, tels que le festival Ars Electronica à Linz (Autriche), Deaf à Rotterdam, transmediale à Berlin, ISEA (International Symposium of Electronic Arts) ainsi que le festival EXIT à la Maison des Arts de Créteil qui existe depuis 1994.

Les compétitions internationales d'animation par ordinateur telles que Imagina à Monte Carlo et Images du futur (Montréal) organisé par la Cité des arts et des nouvelles technologies de Montréal de 1986 à 1997, la biennale de l'NTT InterCommunication Center à Tokyo, l'Art Show du Siggraph aux États-Unis.

À partir des années 2000, les manifestations se multiplient, le plus souvent en relation avec les musiques électroniques : le Festival Elektra, Mutek… et, plus récemment en France, le Cube Festival à Issy-les-Moulineaux, les festivals Gamerz2 et Seconde Nature à Aix-en-Provence, les Empreintes numériques à Toulouse, les Bains Numériques à Enghien-les-Bains, le festival "Electrochoc" à Bourgoin-Jallieu, ou encore Désert Numérique à Saint-Nazaire-le-Désert (liste non-exhaustive).

à la suite des grands centres internationaux comme le ZKM de Karlsruhe, l'Ars Electronica Center de Linz ou V2 à Rotterdam, la Gaîté lyrique qui ouvre à Paris en 2011 est un lieu entièrement consacré aux arts numériques et aux musiques actuelles.

Magnifique film avec un air de Van Gogh et fond musical de Pierre-André Doriot


https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8e/Self-portrait_with_Felt_Hat_by_Vincent_van_Gogh.jpg

Vincent Willem van GoghNote 2, né le 30 mars 1853 à Groot-Zundert (Pays-Bas) et mort le 29 juillet 1890 à Auvers-sur-Oise (France), est un peintre et dessinateur néerlandais. Son œuvre pleine de naturalisme, inspirée par l'impressionnisme et le pointillisme, annonce le fauvisme et l'expressionnisme.

Van Gogh grandit au sein d'une famille de l'ancienne bourgeoisie. Il tente d'abord de faire carrière comme marchand d'art chez Goupil & Cie. Cependant, refusant de voir l'art comme une marchandise, il est licencié. Il aspire alors à devenir pasteur, mais il échoue aux examens de théologie. À l'approche de 1880, il se tourne vers la peinture. Pendant ces années, il quitte les Pays-Bas pour la Belgique, puis s'établit en France. Autodidacte, Van Gogh prend néanmoins des cours de peinture. Passionné, il ne cesse d'enrichir sa culture picturale : il analyse le travail des peintres de l'époque, il visite les musées et les galeries d'art, il échange des idées avec ses amis peintres, il étudie les estampes japonaises, les gravures anglaises, etc. Sa peinture reflète ses recherches et l'étendue de ses connaissances artistiques. Toutefois, sa vie est parsemée de crises qui révèlent son instabilité mentale. L'une d'elles provoque son suicide, à l'âge de 37 ans.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

CAMP NAZI ALSACE

Camp de concentration de Natzwiller-Struthof
Par Pierre-André Doriot

L'un des camps de concentration les plus meurtriers avec Mauthausen et Auswitch

Le Struthof est un lieu-dit sur la commune de Natzwiller, dans le département du Bas-Rhin, en France.
Il désignait une station de villégiature au début du XXe siècle.

Il est désigne communément le camp de concentration de Natzwiller-Struthof, actif de 1941 à 1944. Le camp de
concentration de Natzwiller-Struthof[1] est le seul camp de concentration sur le territoire aujourd'hui français. Lors de sa création, l'Alsace et la Moselle avaient été annexées par le Troisième Reich. Il a été installé au Struthof, un lieu-dit dans les hauteurs de la commune de Natzwiller (Bas-Rhin), durant la Seconde Guerre mondiale. Son nom allemand était KL Natzweiler-Struthof, KL pour Konzentrationslager

CHARME KATE UPTON

Kate Upton, la pulpeuse qui fait chavirer le monde CHARME Contrairement aux brindilles qui trustent les podiums, cette mannequin de l’année a des formes, des vraies.
CharmeMalgré les belles promesses du milieu, les mannequins qui s’affichent dans les magazines continuent à rivaliser de maigreur. A 21 ans, l’Américaine Kate Uptonfait exception. Dans son pays, elle est baptisée «la bombe préférée des Etats-Unis». Les seins, un chef-d’œuvre, sont voluptueux, les hanches, larges juste ce qu’il faut, la silhouette délicieusement arrondie. Plus d’un million d’abonnés sont devenus accros sur Twitter. 2013 est l’année Upton. Début septembre, elle a été élue «mannequin de l’année» lors des Annual Style Awards de New York. Plus prestigieux encore, c’est elle qui fait la couverture du numéro spécial que le magazine Vanity Fair, le plus chic des Etats-Unis, publie à l’occasion de ses 100 ans.




«J’aime mon corps»

Le physique si atypique de la jeune Américaine continue à faire débat dans la mode. …

VINTAGE MARYLIN MONROE

MARYLN  Par : Pierre-André DoriotMONROE UN MYTHE



MARYLIN MONROE LA STAR DES STARS DE HOLLYWOOD

Il y a plus de cinquante ans, le 5 août 1962, Marylin Monroe est retrouvée morte. Norma Jeane Baker de son vrai nom reste l'une des plus grandes stars du cinéma américain et l'icône d'Hollywood. Elle est toujours un mythe extrêmement vivant à Los Angeles, la cité des Anges.
Officiellement, Marylin Monroe s'est suicidée aux barbituriques, à 36 ans. Son corps repose au cimetière de Westwood à Los Angeles. Cependant plus de 50 ans après sa mort, les circonstances restent troubles et la thèse de l'homicide est toujours évoquée par certains journalistes.






Où sont ses dossiers du FBI ?

Comme la plupart des étoiles de son époque, les mouvements de Monroe, les relations et les commentaires ont été non seulement dévoré par les fans - ils ont été suivis de près par le FBI.


Des dossiers tenus sur Monroe , dont beaucoup ont été déposées en vertu de "contre-espionnage des Affaires étran…