mardi 2 décembre 2014

COMMENT S' Y PRENDRE AVEC LES RUMEURS


Comment s'y prendre avec les rumeurs et les campagnes de chuchoteries ?

Que faire lorsqu'on est menacé par ces attaques qui visent notre bonne réputation ?

En l'absence d'une véritable technologie des relations publiques, les rumeurs et les mensonges peuvent rendre la vie désagréable, ruiner sa réputation, ceci dans n'importe quel cercle de la société . La calomnie n'atteint pas seulement les célébrités ou les personnalités politiques. 


Souvent, une personne hausse simplement les épaules et l'accepte comme faisant partie de la vie; c'est comme ça, on ne peut faire confiance à la nature humaine. D'autres se battent amèrement pour défendre leur réputation et, n'ayant pas la technologie de relations publiques qui pourrait leur montrer comment venir à bout de telles circonstances, si prennent de telle façon que leurs démentis ne font qu'empirer les choses.

La calomnie n'atteint pas seulement les célébrités ou les personnalités politiques. Les rumeurs et les mensonges peuvent rendre la vie désagréable dans n'importe quel cercle de la société.

Que faire lorsqu'on est menacé par ces attaques qui visent notre bonne réputation ?

Il y a des solutions standards de relations publiques à ce problème que l'on devrait connaître et appliquer si jamais ce genre de situation se présente.

<<  Propagande noire >>  ( noire =  mauvais ou dénigrant ; propagande  = émission de déclaration ou d'idée) est le terme utilisé pour décrire la technique employée pour détruire une réputation ou la confiance du public en des personnes, des entreprises ou des nations.

La technique de la propagande noire cherche à ruiner une réputation à un point tel que la personne, l'entreprise ou la nation se voit privée de tous ses droits par  << accord général >>.  Il est alors possible de détruire la personne, l'entreprise ou la nation par une simple attaque si la propagande noire elle-même n'y est pas déjà parvenue.

Les commérages vicieux et mensongers de vieilles femmes étaient la forme première de cette tactique qui était tellement mauvaise que certaines régions les condamnait au carcan ou les bannissaient de la ville.

De nos jours, de tels moyens de contrôle de la propagande noire n'existent pas. Les difficultés et le coût des poursuites en diffamation, les abus en ce qui concerne la liberté de la presse, etc., rendent chacun vulnérable à une telle campagne.

Tout ce dont on a besoin, c'est d'un ennemi. Et au cours de l'histoire il y a peu d'hommes qui n'aient pas eu d'ennemis.

Il existe dans la société des individus errants qui ne comprennent pas grand-chose.

Cela se manifeste par une sorte de ricanement malveillant à propos des choses. De tels individus acceptent très facilement les rumeurs diffamatoires. Dans une société illettrée, ces individus sont très nombreux. Le fait qu'ils ne puissent pas lire les prive des connaissances les plus essentielles. Puisqu'ils ne connaissent pas beaucoup de mots, beaucoup de ce qui leur est dit n'est pas compris.


Et ceci ne constitue pas seulement l'apanage des illettrés.

Ce qu'ils ne comprennent pas , ils le remplacent par des choses imaginaires.

Par conséquent, de telles personnes non seulement écoute les calomnies mais vont-elles jusqu'à les corrompre et les interpréter.

Donc une rumeur qui n'a aucun fondement de vérité, peut sillonner une société.

Quand nombre de telles rumeurs existent et persistent, on peut soupçonner l'existence d'une campagne de chuchoterie. Ce n'est pas parce que les gens chuchotent entre eux, mais parce que, comme le vent mauvais, cela semble ne pas avoir de source. 

La propagande noire tire parti d'un tel empressement à transmettre et à amplifier les mensonges.

En grande quantité, la propagande noire est bien sûr plus manifeste; elle est flagrante dans les journaux, radios ou télévisions irresponsables (ou secrètement contrôlés).

Mais même après que la mauvaise presse a paru ou qu'une mauvaise émission de radio ou de télévision a été diffusée, les responsables de la propagande noire comptent sur la campagne de chuchoteries pour répandre les calomnies dans la société.

En conséquence, toute personne ou tout être est en péril.

Une personne en vient à craindre que de mauvaises choses soient dites à son sujet. Confronté à une campagne de chuchoteries, réelle ou inventée, fondée ou non, on a tendance à se retirer, à devenir moins actif et à moins atteindre.

Ceci est également vrai d'entreprises et même de nations.

Donc, à moins que l'on ne sache comment venir à bout d'une telle attaque, on peut, en fait, devenir plutôt misérable et même tomber malade.

La loi de la donnée omise


Il y a une loi naturelle qui fonctionne et qui malheureusement favorise la propagande noire.

LA OU IL N'Y A PAS DE DONNEES DISPONIBLES, LES GENS EN INVENTERONT.

C'est la loi de la donnée omise.

Un vide a tendance à se remplir. Dans le passé, des philosophes disaient que  << la nature a horreur du vide >>.  En fait, la pression environnante s'achemine vers une zone sans pression.

Il en va de même pour une personne, une entreprise ou une nation.

Quand elle est assaillie par des mensonges, une personne a tendance à se retirer. Ceci tend déjà à attirer les choses.

La personne ne désire pas alors émettre d'informations. Elle devient, dans une certaine mesure, un mystère.

Pour remplir ce mystère, les gens inventeront des données.

C'est vrai pour les gens, les entreprises et les nations.

C'est à ce point que les relations publiques sont une nécessité.

Essentiellement, les relations publiques sont l'art de faire connaître de bons travaux.

C'est une erreur fatale que de penser que de bons travaux parlent d'eux-mêmes. Ce n'est pas le cas. Ils doivent faire l'objet de publicité.

C'est essentiellement le rôle des relations publiques. Et c'est la raison pour laquelle elles existent: remplir ce vide de données omises. Au milieu d'une campagne de propagande noire, on n'a pas accès aux canaux de communication habituels. La presse au moyen de laquelle la campagne est menée ne fera aucun commentaire favorable. Il faudrait être fou pour penser qu'elle le fera, car elle sert d'autres maîtres qui sont bien décidés à détruire la réputation de la cible. 



Des déclarations  << autoritaires >>  mettent la pure vérité hors d'atteinte.

En conséquence, les gens des relations publiques doivent être très experts dans leur technologie quand ils font face à de la propagande noire.

La solution

Quand on ne passe pas son temps à se battre contre la propagande noire, les relations publiques sont faciles.

On emploie un journaliste qui travaille sur des idées et fait paraître des communiqués de presse. C'est pourquoi on pense souvent que les journalistes sont des gens des relations publiques, ce qui n'est pas le cas.

Face à une campagne de propagande noire, ces parutions sont déformées, refusées, et c'en est fini.

Cet art contient beaucoup plus encore.

Voici quelques règles qui s'appliquent :

Remplir le vide

En premier lieu, arrêtez de vous retirer. Il est prouvé de façon concluante que lorsque l'on a affaire à de la propagande noire dans les relations publiques, seul le débit d'information rapporte. Ne rien dire peut être un trait de noblesse de caractère, mais c'est fatal en relations publiques.

Un démenti abrupt est cru et peut être utilisé contre soi comme une sorte de confirmation.

Vous n'avez pas besoin d'annoncer ni de diffuser une catastrophe, et vous ne devriez jamais le faire. Les hommes des relations publiques souvent créent la catastrophe.

Mais n'interprétez pas ceci comme  <<  le silence est nécessaire  >>. Trouvez un endroit sûr et dites franchement ce que vous pensez.

Utilisez n'importe quel canal pour parler. Mais ne recherchez pas des canaux qui vont corrompre ce que vous dites en le rapportant.

Ne demeurez pas sur le sujet sur lequel vous êtes attaqué.

Voici un exemple de réponses sans démenti et donc sans confirmation :

DECLARATION :  <<  J'ai lu que votre entreprise a fait faillite le mois dernier.

REFUTATION: -  Mon Dieu!  Ne m'en parlez pas! Si on n'avait pas fait marche arrière avec ce contrat, on aurait vraiment fait faillite. Ca bardait dans la salle de conférence!  Mais McLinty a gagné; écossais jusqu'à la moelle, celui-là. Il a dit: "Je ne le signerai pas!" Comme s'il voulait arracher la tête au président. Ca bardait! Il semble qu'on ait quelque quatre -vingts millions enterrés quelque part et McLinty en est responsable et il ne bougera pas d'un pouce là-dessus. >>

La conclusion de la personne qui vous questionnait est que vous n'êtes pas en faillite. Il a les données. Le vide est rempli avec une histoire d'engueulades au conseil d'administration et d'une mystérieuse réserve de quatre vingts-millions.

Refuter des données fausses

Ceci consiste à réfuter complètement la fausse déclaration par des documents, une démonstration ou un étalage de preuves. On doit disposer d'un ensemble de documents ou être en mesure de prouver, ou encore avoir quelque chose à montrer.

DECLARATION : << J'ai appris que vous aviez des problémes avec la commission d'hygiène et de santé ?

REFUTATION: << - Voici notre dernier certificat de santé ainsi qu'une lettrede recommandation de la commission. >> Vous les montrez.

Résultat ? La personne qui l'a renseignée est maintenant discréditée auprès de lui en tant qu'informateur fiable.

Quand la personne fait des déclarations réfutables, trouvez qui pour y fixer son attention, puis produisez votre réfutation.

DECLARATION:  << J'ai entendu dire que vous n'étiez pas mariée avec le type avec qui vous vivez ?

REFUTATION: -  Qui vous a dit ça ?

LE DECLARANT:  -  J'ai oublié.

LE REFUTEUR: -  Bon, souvenez-vous et je vous montrerai des preuves.

LE DECLARANT: -  Eh bien, c'était un homme...

LE REFUTEUR: -  Qui ?

LE DECLARANT: -  Jean Schmolduc.

LE REFUTEUR: -  D'accord. Voici mon certificat de mariage. Mais au fait, qui est ce fou de Jean Schmolduc ? >>

Maintenant c'est Jean Schmolduc qui est le mystère. Pourquoi ment-il ? Qu'est-ce qu'il y gagne ?

Quand on n'a  pas le document mais qu'on peut l'obtenir, on peut dire:  << Dites-moi le nom de la personne qui vous a dit ça et la prochaine fois qu'on se verra, je vous montrerai quelque chose de très intéressant. >>

Faites en sorte d'obtenir le document et de le revoir.

Il y a des milliers de variations.  << Ca ne volera pas >> ;  faites-le voler.  << L'endroit est désert >> ; montrez-lui que c'est plein.

Tout le sujet ici, c'est la preuve, sous n'importe quelle forme.

Dans toute conversation, ne contestez que les déclarations que vous pouvez prouver comme étant fausse et négligez le reste.

Refuter chaque rumeur

Fournir la preuve de négations est presque chose impossible.  <<  Qu'est-ce qui me prouve que vous n'êtes pas un agent de la CIA ? >>  Eh bien, comment peut-on prouver ça ? On ne peut pas exhiber sa plaque du KGB, ce qui serait tout aussi mauvais. Personne n'a jamais écrit un document du genre  << André Carré n'est pas membre de la CIA >>. Ce serait inutile. C'est un démenti. Qui le croirait ?

<< Rien >> marche parfois.



Mais la bonne réponse à une négation (pas de preuve), c'est de << remplir le vide >>.

De temps à autre, vous pouvez prouver une négation. Accusé de trafic de drogue, on peut prouver qu'on est membre de la ligue << antidrogue >>. La riposte dans une preuve négative doit être louable.

Il en existe des millions de millions de variations.

Le tout c'est de ne pas être impliqué dans ce qui fait l'objet de la rumeur et d'être en mesure de le prouver rapidement.

Continuer à remplir le vide.

Il est vital de produire de bons travaux et à bien les diffuser.

Il faut fournir pamphlets, brochures, communiqués de presse, ses propres journaux et revues, tout ça et plus encore, avec une identité compréhensible de soi.


En les distribuant ou en les utilisant, on fait la publicité de son bon travail.

Mais on doit aussi faire du bon travail. On doit être visible au moins par ses bons travaux et ses actions.

Donc un torrent continuel, véritable et artistique d'activités de relations publiques doit se produire.

Et puis un jour, il n'y a plus d'ennemi.

Et on a une très bonne réputation.

Il peut se produire d'autres attaques ; mais à présent, on peut en venir à bout comme s'il s'agissait de petits feux plutôt que de tout un incendie de forêt.

Vous pouvez voir que la propagande noire est une attaque clandestine de la réputation d'une personne, d'une entreprise ou d'une nation, utilisant des calomnies et des mensonges de façon à affaiblir détruire.

La défense part du principe que la cible n'est pas si mauvaise que ça.

On a pas besoin d'être parfait pour résister à de telles attaques, mais cela aide.

Mais même si on était parfait, ce ne serait pas une défense. Presque tous les saints de l'histoire ont été sujets à de telles attaques. Et la plupart d'entre eux en sont morts.

La réponse est une technologie de relations publiques habilement appliquée.

Pour être habile en toute chose, on doit la connaître, en avoir l'expérience et la faire.



 LORSQU'IL N'Y A PAS DE DONNEES DISPONIBLES, LES GENS EN INVENTERONT. CETTE LOI FAVORISE MALHEUREUSEMENT LA  << PROPAGANDE NOIRE >>

SI LE VIDE EST REMPLI PAR DE VRAIES DONNEES...
... LA  << PROPAGANDE NOIRE >>  APPARAIT COMME ETANT UN MENSONGE ET DISPARAIT.
LRH/BSU/PAD

Aucun commentaire:

WELCOME SOON

BIENVENUE A BIENTOT W ELCOME SOON INSTAGRAM PIERRE-ANDRE DORIOT fotodistraction   Site Internet:  padoriot.w...